Entreprises et marchés

Euroshop souffle le froid… et le chaud !

LE MERCIER, Pierre | 31 mars 2017 |

Au salon de Düsseldorf, les vitrines réfrigérées et leurs évolutions technologiques côtoient désormais de plus en plus d’équipements pour répondre à des concepts de restauration en grande distribution.


Le salon Euroshop, qui fêtait cette année ses 50 ans, a fermé ses portes sur une fréquentation record avec plus de 113 000 visiteurs, en hausse de 4 %. Sur les 18 halls d’exposition de cette édition triennale, trois étaient plus spécialement consacrés à l’univers « FoodTech & gestion de l’énergie ».

Plusieurs évolutions se dégagent de ce salon considéré à juste titre comme le plus important au monde consacré à l’agencement des commerces. La toute première, visible au premier coup d’œil, est la place grandissante prise par les équipements de la grande cuisine. Les fabricants de fours mixtes et autres matériels de cuisson multiplient les démonstrations sur leur stand. Ils répondent en cela au besoin croissant des enseignes de la grande distribution soucieuses d’attirer et de retenir les clients sur leur surface de vente concurrencée de plus en plus par l’e-commerce.

Dix grandes tendances du salon

1- Les fluides frigorigènes « naturels » règnent en maître sur ce salon et plus spécialement le CO2 et bien sûr les hydrocarbures dans les groupes logés mais aussi dans des configurations plus importantes.

2 - L’ammoniac fait parler de lui et notamment suite à l’arrivée chez Profroid de Julien Pourriere (ex JPO Froid) grand spécialiste en la matière.

3 - Destinée aux petites surfaces commerciales, la technologie « Waterloop » ou solution type “groupe logé” raccordé sur une boucle d’eau relancée il y a trois ans par Epta est aujourd’hui omniprésente. Jusqu’ici fonctionnant au R 410A, cette technologie devient disponible avec du CO2 ou du R 290.  

4 - Les centrales CO2 transcritiques, qui cherchent à s’imposer sous des latitudes de plus en plus chaudes accroissent leur performance grâce aux éjecteurs mais pas que… De nouvelles configurations de machines, sans éjecteur, qui se veulent aussi optimisées commencent juste à être commercialisées et les spécialistes s’accordent à dire que d’autres recherches sont en cours pour optimiser leur efficacité à l'aide d’autres procédés…

- Dans le même temps, les centrales CO2 transcritiques tendent à réduire leur emprise au sol. L’exemple le plus marquant revient à Advansor où seuls quelques privilégiés ont pu découvrir en avant-première une centrale ultra-compacte qui sera plus largement dévoilée à la rentrée…  

5 - Les concepts « tout en un » capables dans une même centrale d’assurer le froid (positif et négatif), le chaud, la clim et l’eau chaude sanitaire continuent leur percée. Une offre sur laquelle Viessmann, qui exposait pour la première fois en très grand son savoir-faire en réfrigération, compte s’imposer avec le lancement de sa Pac au R 290 baptisée EasyCool green rack.  

6 - Les casiers réfrigérés pour permettre le retrait des courses à tout moment de la journée -et même de la nuit- sont proposés chez tous les plus grands fabricants, avec des concepts plus ou moins aboutis…

7 - Le taux de fermeture des vitrines en froid positif restant très faible encore en France (moins de 20 %), tous les fabricants optimisent les portes pour inciter les enseignes à les adopter.

8 - Les vitres des meubles verticaux accueillent de plus en plus de signalétiques avec écrans digitaux permettant d’afficher des informations sur les produits ou des offres promotionnelles.

9 - Des zones neutres sont intégrées de plus en plus dans les meubles en froid (positif et négatif). Elle permettent d’y exposer des produits secs en lien avec les articles réfrigérés afin de favoriser les achats d’impulsion.

10 – Des vitrages plus carrés des meubles de vente en traditionnel remplacent les formes arrondies jusqu’ici très tendance.




Le Chaud du Show

Jamais la présence des équipementiers pour la cuisine professionnelle n’ont été aussi visibles sur le salon Euroshop que cette année. Sur les stands des marques comme Unox, MKN ou encore Rational, pour n’en citer que quelques-uns, des chefs démontraient tout l’intérêt de leurs équipements. Pourquoi tant de chaud sur ce show  ? Rien d’étonnant à cela si l’on en juge par les dernières déclarations des ténors de la grande distribution que sont Casino, Carrefour ou encore Auchan. En filigrane de celles-ci, ils évoquent tous la fin de l’hypermarché dans sa version la plus classique, dont le modèle remonte aux années 1960 ! Fortement concurrencés par les géants du Net, ces enseignes sont aujourd’hui plus que jamais obligées de se réinventer ! Wilhelm Hubner, dirigeant d’Auchan prévoit demain « d’y donner des cours de cuisine »… Le Pdg de Carrefour, Georges Plassat, ancien élève de l’école hôtelière de Lausanne, veut engager des « metteurs en scène » dans ses « grands magasins ». On comprend d’autant mieux alors la présence inédite cette année d’Electrolux Professionnal sur Euroshop (Lire pages suivantes).  Si on peut y voir une nouvelle concurrence pour les restaurateurs, il s’agit peut-être aussi d’une réelle opportunité pour les cuisinistes de conquérir ces nouveaux marchés.




Partout des casiers automatiques réfrigérés

Jamais la présence des équipementiers pour la cuisine professionnelle n’ont été aussi visibles sur le salon Euroshop que cette année. Sur les stands des marques comme Unox, MKN ou encore Rational, pour n’en citer que quelques-uns, des chefs démontraient tout l’intérêt de leurs équipements. Pourquoi tant de chaud sur ce show  ? Rien d’étonnant à cela si l’on en juge par les dernières déclarations des ténors de la grande distribution que sont Casino, Carrefour ou encore Auchan. En filigrane de celles-ci, ils évoquent tous la fin de l’hypermarché dans sa version la plus classique, dont le modèle remonte aux années 1960 ! Fortement concurrencés par les géants du Net, ces enseignes sont aujourd’hui plus que jamais obligées de se réinventer ! Wilhelm Hubner, dirigeant d’Auchan prévoit demain « d’y donner des cours de cuisine »… Le Pdg de Carrefour, Georges Plassat, ancien élève de l’école hôtelière de Lausanne, veut engager des « metteurs en scène » dans ses « grands magasins ». On comprend d’autant mieux alors la présence inédite cette année d’Electrolux Professionnal sur Euroshop (Lire pages suivantes).  Si on peut y voir une nouvelle concurrence pour les restaurateurs, il s’agit peut-être aussi d’une réelle opportunité pour les cuisinistes de conquérir ces nouveaux marchés.

À se demander quel fabricant de vitrines n’exposait pas sa version de casiers réfrigérés automatiques ! Déjà adoptés largement par certaines enseignes à l’étranger (Waitrose et Tesco par exemple en Angleterre), cette solution « drive to store », comme la nomment les spécialistes, commencent à se répandre en France après que les grands groupes comme Carrefour les aient testés dans différentes unités. Ces casiers permettent aux clients de retirer les achats réalisés en ligne avec l’avantage de la large amplitude horaire, ces équipements pouvant s’installer en extérieur sur l’aire de parking. Selon les marchandises stockées, ces casiers peuvent se décliner dans des températures différentes (ambiance neutre, froid négatif ou positif). Si d’un point de vie technologique, ces nouveaux équipements ne semblent pas poser de problème, on peut toutefois se demander si, dans le contexte actuel, les plans de prévention et de lutte contre le terrorisme ne sont pas le principale frein à leur déploiement plus important.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Plus de Photos

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction

Produits et Services

Sélections thématiques

  • 18 septembre 2012

    Les nominés aux Grands Prix du Froid

    Sur les 33 innovations présentées, 17 ont été retenues par le Jury d'experts des Grands Prix du Froid. C'est désormais à vous, acteur du froid, d'élire les produits et les installations les plus innovantes. La Rpf, co-organisatrice de ...