Profession

Camfil sensibilise à la qualité de l'air intérieur

Séverine WILSON | 1 juin 2011 |

Le laboratoire mobile de Camfil Farr s’est arrêté le 25 mai à Paris devant le stade Charléty. Photo : La RPF.
Pour le spécialiste de la filtration, la qualité de l'air intérieur ne doit pas être mise au second plan, derrière les économies d'énergie.

La campagne européenne de Camfil Farr, baptisée «L'air propre : un droit fondamental ?», vise à faire prendre conscience à tous les acteurs du secteur de l'importance de la qualité de l'air intérieur. La première étape en France a eu lieu à Paris le 25 mai. « Depuis de nombreuses années, la réduction de la consommation énergétique a focalisé toutes les attentions au détriment des règles élémentaires de santé publique. Les bâtiments de demain risquent d’être de plus en plus hermétiques avec une qualité de l’air négligée », affirme Arnaud Paque, directeur général de Camfil Farr France. « Il nous semble indispensable de faire prendre conscience des enjeux sanitaires liés à la qualité de l’air intérieur. » Le fabricant demande notamment que le Code du travail soit révisé. «Depuis 1985, il exige un filtre de classe G4, alors que le standard actuel est la classe de filtres fins F7 (norme européenne EN 13779)», indique Renaud Huber, chef de produits confort climatisation. «Nous souhaitons aussi que les mesures de particules évoluent et que des seuils d'exposition soient fixés», ajoute Arnaud Paque. Par ailleurs, la disparition du droit à consommer des filtres dans la RT 2012 risque d'entraîner un retour en arrière en terme de filtration, en passant de la catégorie F7 (selon la RT 2005) à G3.

Pendant trois ans, le laboratoire mobile de Camfil Farr sillonnera l'Europe pour sensibiliser les parties prenantes de chaque pays (médias, architectes, hommes politiques). Une prochaine étape française est prévue en septembre. Le laboratoire mobile est équipé d'instruments de mesure de la qualité de l'air et d'observation des polluants. Il permet notamment de constater que les systèmes de filtration réduisent de 47 % les fines particules présentes dans l'air et de 48 % les nano particules.

Surveillance obligatoire dans les ERP

«La situation a évolué mais pas les réglementations sur la qualité de l'air intérieur», a déclaré Fabien Squinazi, directeur du Laboratoire d'hygiène de la ville de Paris, présent lors de l'étape française du road show de Camfil Farr. «Nous sommes à un tournant important car il existe une volonté politique forte de réglementer.» D'abord, à partir du 1er janvier 2012, les matériaux de construction et de décoration neufs devront être étiquetés selon leurs émissions polluantes. De plus, le Grenelle II (loi du 12 juillet 2010) a introduit dans la partie législative du Code de l'environnement une section sur la qualité de l'air intérieur. Un décret est en cours d'élaboration concernant la surveillance obligatoire dans les établissements recevant du public, et surtout ceux accueillant des jeunes enfants. La surveillance se ferait en fonction de valeurs-guides, au-delà desquelles le Préfet devra être prévenu et des mesures correctives mises en place. Ce décret est soumis à la consultation du public jusqu'au 10 juin 2011 sur le site du ministère de l'Écologie.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction

Produits et Services

Sélections thématiques

  • 18 septembre 2012

    Les nominés aux Grands Prix du Froid

    Sur les 33 innovations présentées, 17 ont été retenues par le Jury d'experts des Grands Prix du Froid. C'est désormais à vous, acteur du froid, d'élire les produits et les installations les plus innovantes. La Rpf, co-organisatrice de ...