Entreprises et marchés

La filière pompe à chaleur se mobilise

François SAGOT | 13 juillet 2011 |

Les premières rencontres de la pompe à chaleur étaient organisées par l'Afpac, le Cetiat et Uniclima, en présence de Philippe Pelletier, président du Plan bâtiment Grenelle. Photo : Uniclima.
Confrontée à une chute brutale des ventes en 2009 et en 2010, la filière a fait le point sur son activité le 8 juillet à Lyon. L'occasion d'envisager de nouvelles voies de développement.

« Après avoir connu une croissance fulgurante, le marché de la pompe à chaleur est revenu à un niveau de vente annuel de 63 000 unités », a déclaré David Bonnet lors des premières rencontres de la pompe à chaleur. Pour le

président de l’Association française pour les pompes à chaleur (Afpac) « Ces chiffres sont en deçà du niveau de vente de l’année 2007 ».

Si les acteurs de la filière demeurent inquiets, ils entrevoient une amélioration de la situation, et ce pour plusieurs raisons : la fin de la crise économique, l’augmentation du prix du baril de pétrole, l’assainissement de la filière même si de nombreux fabricants sont encore fragilisés.

Un encéphalogramme plat

Mais pour l’heure, selon les dernières statistiques connues, le marché de la pompe à chaleur présente un encéphalogramme plat. Du moins, pour les pompes à chaleur géothermiques et air/eau. Car en ce qui concerne les pompes à chaleur air/air, les ventes progressent nettement.

Pour Pierre-Louis François, président du Syndicat des industries thermiques, aérauliques et frigorifiques (Uniclima), l’explication tient au renforcement de l’isolation : « Comme on va vers des bâtiments plus isolés, on a besoin de rafraîchissement. Raison pour laquelle les particuliers s’équipent en deuxième monte de petites Pac air/air ».

Un avis qui n’est pas partagé par tous les acteurs de la filière. En effet, pour d’autres fabricants (notamment asiatiques spécialisés dans la détente directe), la Pac air/air est tout simplement moins chère que la Pac air/eau ou géothermique et, également, plus facile à installer. Ce qui explique pourquoi, dans le cas d’une rénovation d’une maison chauffée par des radiateurs électriques, elle s’impose.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction

Produits et Services

Sélections thématiques

  • 18 septembre 2012

    Les nominés aux Grands Prix du Froid

    Sur les 33 innovations présentées, 17 ont été retenues par le Jury d'experts des Grands Prix du Froid. C'est désormais à vous, acteur du froid, d'élire les produits et les installations les plus innovantes. La Rpf, co-organisatrice de ...