Profession

Attention aux fluides frigorigènes

Séverine WILSON | 26 janvier 2012 |

Une centaine de personnes a participé à la réunion technique du 12 janvier à Lyon. Photo : La RPF.
Organisée par l'AFF et le Snefcca Rhône-Alpes, la réunion technique du 12 janvier a permis de rappeler toutes les exigences de sécurité relatives aux fluides frigorigènes.

A l'occasion d'une réunion technique organisée par l’AFF Rhône-Alpes et le Snefcca Rhône-Alpes le 12 janvier au lycée La Martinière Monplaisir de Lyon, plusieurs intervenants ont abordé le thème de la sécurité dans la manipulation des fluides frigorigènes. « Le facteur organisationnel et humain est un élément clé dans les fuites de fluides frigorigènes », a expliqué Jean-Luc Claret du Barpi (Bureau d’analyse des risques et pollutions industriels). Au sein de la Direction générale de la prévention des risques du ministère du Développement durable, cet organisme est chargé de rassembler et de diffuser les informations en matière d’accidents technologiques. Les données collectées sont enregistrées sur la base Aria (Analyse, recherche et information sur les accidents). Quelques enseignements peuvent être tirés : un accident sur deux implique des sous-traitants ; les accidents surviennent principalement lors de l’entretien des installations ou à l’occasion de travaux. Les causes matérielles sont multiples (perte d’étanchéité, ruptures d’équipements, défaillances), tout comme les dysfonctionnements : consigne absente ou inadaptée, risque sous-évalué, interventions mal préparées, défaut de conception…


Fiche de données sécurité
Philippe Roy, délégué général du Snefcca, a, quant à lui, évoqué les risques des fluides frigorigènes sur la santé (contacts cutanés, inhalation) : « On doit se reporter à l’étiquette des produits et à la fiche de données sécurité, obligatoire pour les fluides frigorigènes. Les principes de base doivent être respectés comme la ventilation des locaux et des véhicules, les équipements de protection individuelle (oculaire, respiratoire, cutanée). » Marc Simonnet, président de la commission « frigorigènes halogènes » de l’AFF, a rappelé l’existence de la norme NF EN 378 version 2008 sur les exigences de sécurité pour les systèmes de réfrigération (y compris Pac, split, DRV). Alain Georges, chef du service environnement du groupe Stef, a fait part de son expérience concernant l’emploi de l’ammoniac. « Ce fluide naturel a des avantages indéniables mais doit être manipulé par des entreprises qualifiées et formées, utilisant les équipements compatibles », précise Alain Georges.
Des sujets d’actualité ont aussi été traités lors de cette réunion, comme le nouvel arrêté sur les certificats d’économie d’énergie, l’avenir des fluides frigorigènes et les négociations internationales.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction

Sélections thématiques

  • 18 septembre 2012

    Les nominés aux Grands Prix du Froid

    Sur les 33 innovations présentées, 17 ont été retenues par le Jury d'experts des Grands Prix du Froid. C'est désormais à vous, acteur du froid, d'élire les produits et les installations les plus innovantes. La Rpf, co-organisatrice de ...