Profession

Bond de 350 % des rejets de HFC en France en 20 ans

Pierre LE MERCIER | 26 septembre 2014 |

Ces émissions proviennent principalement du secteur tertiaire/résidentiel et avant tout de la réfrigération.

Le Citepa vient de dresser l’inventaire pour la France métropolitaine des émissions atmosphériques de polluants et de gaz à effet de serre (GES) avec leurs évolutions depuis 1990. Réalisé avec la participation financière du ministère de l’écologie (Medde), ce rapport souligne une baisse globale des rejets  de GES de 13 %  entre 2012 et 1990. Ce qui permet à la France d’être dans les objectifs fixés pour la France sur la période 2008-2012 dans le cadre du Protocole de Kyoto. Toutefois, le Citepa révèle sur ces vingt dernières années, un envol des émissions de HFC de plus de 350 %. Selon, l’organisme, en 2012, la contribution majoritaire aux émissions totales de HFC en France métropolitaine provient du secteur résidentiel/tertiaire (53%), suivi de l'industrie manufacturière (24%), du transport routier (18%), puis des autres modes de transports (4%). Les secteurs de l’agriculture/sylviculture et la transformation d’énergie représentant respectivement moins de 1% chacun. En 1990, seul le secteur de l'industrie manufacturière contribuait aux émissions.
Dans le secteur résidentiel/tertiaire, la principale source d'émission est la réfrigération commerciale et domestique. Comme il est rappelé, ce secteur connaît une forte croissance depuis 1993 suite à l'utilisation du composé R 134a en remplacement des CFC interdits de production et d'utilisation par le Protocole de Montréal.
Dans le secteur du transport routier, les rejets liés à la climatisation automobile croissent depuis 1993 à un rythme soutenu (2 967 kt CO2e entre 1993 et 2012). Cette hausse s'explique par l'utilisation du composé HFC-134a en remplacement des CFC et à la généralisation de la climatisation dans les différentes gammes de véhicules.

Face à cette progression de 350 %, certains observateurs font  remarquer qu’elle est  toutefois à relativiser car bien moindre que les mêmes eq. CO2 précédemment rejetés  par les CFC et HCFC (remplacés par les HFC) qui, en plus de réchauffer la planète, détruisaient la couche d’ozone !

Un centre technique d'études

Le Citepa (Centre interprofessionnel technique d’études de la pollution atmosphérique) est un organisme (association loi 1901) chargé de réaliser des études et de fournir des estimations relatives aux émissions dans l’air de substances polluantes et de gaz à effet de serre. Le CITEPA regroupe près de 80 adhérents. L’association rassemble l’ensemble des acteurs institutionnels, économiques et associatifs concernés (industriels, fédérations et syndicats professionnels, producteurs et distributeurs d’énergie, constructeurs automobiles, éco-industries, bureaux d’études, organismes de recherche, associations de mesures de la qualité de l’air et laboratoires de mesures).



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction

Produits et Services

Sélections thématiques

  • 18 septembre 2012

    Les nominés aux Grands Prix du Froid

    Sur les 33 innovations présentées, 17 ont été retenues par le Jury d'experts des Grands Prix du Froid. C'est désormais à vous, acteur du froid, d'élire les produits et les installations les plus innovantes. La Rpf, co-organisatrice de ...