Profession

L’Asercom se saisit de la F-Gas

Pierre LE MERCIER | 23 janvier 2015 |

A Nice, l’Association européenne des constructeurs de composants pour la réfrigération a exposé les nombreux dossiers sur lesquels elle intervient dont le dernier en date sur les fluides frigorigènes en lien avec la F-Gas.

Grande première pour l’Asercom, qui avait décidé cette année de tenir sa convention annuelle en dehors de Bruxelles, où est situé son siège. C’est à Nice les 19 et 20 janvier que les membres de l’Association des constructeurs de composants pour la réfrigération ont réuni une soixantaine de participants, dont de nombreux partenaires. Cette délocalisation illustre l’esprit d’ouverture et de dynamisme qui anime l’Asercom depuis l’arrivée de son président Claude Blanc en 2013. Comme l’a expliqué, en ouverture de cette rencontre, Stéphane Nassau, (Chairman of the board), l’Asercom ne bénéficiait pas jusqu’ici d’une reconnaissance à la hauteur du renom des experts techniques qu’elle rassemble. Grâce à une organisation qui permet à chacun de ses membres d’y développer toutes ses compétences, et forte des avancées sur de nombreux dossiers, l’Asercom fait preuve d’une nouvelle impulsion, comme en a témoigné le salon Chillventa en novembre dernier. À Nuremberg, les groupes de condensation certifiés du logo Asercom étaient visibles sur de nombreux stands. Tout comme cela existe déjà pour les compresseurs, cette nouvelle certification effectuée sous la responsabilité du fabricant, par rapport à un programme bien défini, permet aux professionnels de disposer de données objectives sur ce type d’équipements dans le cadre des exigences de la directive Eco-conception (ErP).

L’évolution de la réglementation F-Gas a aussi conduit les experts à faire des fluides frigorigènes l’un de leurs principaux sujets d’attention, comme le souligne Régis Leportier, président du comité « Technology ». Le dossier est d’autant plus sensible que l’Asercom veut se préparer à l’échéance de 2018 qui marquera une étape importante dans le cadre du retrait des HFC du marché européen. Et ceci alors même qu’il faudra à l’avenir préconiser les solutions alternatives à bas GWP en fonction des niveaux de température, tout en tenant compte des nombreux secteurs d’activité qui ont chacun leurs spécificités... Le tout sur fond d’efficacité énergétique ! Sans oublier que les solutions en cours d’évaluation sont source de glissement de température (glide). Ce qui va conduire l’Asercom à sortir un nouveau document sur ce thème.

À noter enfin qu’un autre comité poursuit ses travaux sur la variation de fréquence. L’association a ainsi déjà mis en ligne un guide thématique, puis proposé un logiciel de calcul à destination des compressoristes. Elle publiera prochainement un autre guide sur la conception fiable et optimisée des centrales de réfrigération, puis suivront d’autres documents sur la compatibilité électrique et électromagnétique.

Au-delà de l’activité importante dont elle fait preuve, l’association a aussi montré lors de sa convention qu’elle avait su nouer des liens fructueux avec d’autres organisations, comme Eurovent, l’Epee ou encore l’AHRI. Avec l’association américaine Air conditioning Heating and Refrigeration Institute, l’Asercom vient d’ailleurs de signer un Memorendum of understanding (MOU).  Ce protocole d’entente prouve, si besoin était, son ancrage de plus en plus international.

 



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction

Produits et Services

Sélections thématiques

  • 18 septembre 2012

    Les nominés aux Grands Prix du Froid

    Sur les 33 innovations présentées, 17 ont été retenues par le Jury d'experts des Grands Prix du Froid. C'est désormais à vous, acteur du froid, d'élire les produits et les installations les plus innovantes. La Rpf, co-organisatrice de ...