Réglementation

L’AFCE fait le point sur le confinement des fluides

Elise KUNTZELMANN | 25 septembre 2015 |

L’association vient de dévoiler les résultats de son étude sur le confinement des fluides frigorigènes dans les installations climatiques et frigorifiques, en France. En voici les principales conclusions.

« Confiée au consortium Cemafroid Irstea par l’AFCE et soutenue financièrement par l’Ademe, cette étude a été initiée fin 2013 et a démarré en 2014, avec pour objectif d’identifier et de promouvoir les bonnes pratiques dans ce domaine », a indiqué Régis Leportier, président de l’AFCE, lors d’une conférence de presse le 22 septembre.

Des recherches bibliographiques menées dans le cadre de l’étude, révèlent que l’impact environnemental des fuites est dû, pour la plus grande part, à quelques très grosses fuites de fluides plutôt qu’à la somme de fuites très faibles. Les taux de fuites intrinsèques des composants sont très faibles. 60 % des fuites inférieures à 5g/an représentent moins de 6 % de la masse cumulée des fuites (poids).

Une analyse métrologique des seuils de détection met ensuite en avant le fait que le débit minimal détecté varie en fonction de l’utilisation faite par l’opérateur. Ainsi un détecteur de fuite étalonné à 5g/an est en mesure de détecter des fuites à un débit inférieur à 5g/an et de ne pas détecter une fuite de 5g/an s’il se trouve trop éloigné de la source.

Adressée à plus de 500 installateurs/mainteneurs disposant d’une attestation de capacité, une enquête en ligne dévoile quant à elle les aspects suivants :

-la qualité des fiches d’intervention et de contrôle d’étanchéité est très aléatoire ;

-le niveau de fuite dépend de la technologie de froid ;

-les systèmes à détente directe sont plus sujets aux fuites ;

-les composants constitutifs d’un ensemble utilisé en réfrigération et conditionnement d’air ne sont pas intrinsèquement fuyards. C’est l’assemblage qui est remis en cause.

Enfin des visites sur site ont mis en avant de grandes différences d’approches en matière de contrat de maintenance en fonction du secteur. La majeure partie des installations visitées n’étaient pas conformes en regard du suivi en service des équipements sous pression. Ces visites ont également mis à jour le fait qu’il n’y a pas ou peu de maintenance préventive et que certaines fuites constatées ne font pas l’objet d’une réparation avant recharge. « Ceci étant dû à des pressions économiques car les installations doivent souvent être en route 7j/7 », a ajouté Laurent Guégan, vice-président de l’AFCE.

 

Recommandations aux installateurs

Sur la base de ces constats, l’AFCE a émis un certain nombre de recommandations, notamment destinées aux installateurs. Elle rappelle ainsi que le personnel de montage soit qualifié et les soudeurs habilités ; qu’un certain nombre d’opérations permettant d’éviter les risques de fuites devraient être prises en compte par l’installateur au moment du montage et de la mise en service ; d’installer des détecteurs de fuites en salle des machines.

L’association incite à élaborer une procédure de détection utilisant plusieurs types de systèmes de détections et un certain nombre de points de contrôle obligatoires et de distinguer le contrat de maintenance d’un contrat de recherche de fuites obligatoire. Les contrôles d’étanchéité devraient être normalisés, standardisés et les méthodes de détection croisées permettant d’assurer l’exhaustivité du contrôle, notamment pour les grosses fuites, devraient être généralisées. 

Dans le contexte de la mise en application prochaine de la F-Gas II en France, l’AFCE souhaiterait que l’arrêté sur le confinement tienne compte de leur étude.

Étude disponible en français et en anglais d’ici fin septembre sur le site de l’AFCE.

 



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction

Produits et Services

Sélections thématiques

  • 18 septembre 2012

    Les nominés aux Grands Prix du Froid

    Sur les 33 innovations présentées, 17 ont été retenues par le Jury d'experts des Grands Prix du Froid. C'est désormais à vous, acteur du froid, d'élire les produits et les installations les plus innovantes. La Rpf, co-organisatrice de ...