ACTUALITES

COP21 : les professionnels du froid mécontents de la communication du Medde

Elise KUNTZELMANN | 18 décembre 2015 |

Plusieurs organisations professionnelles critiquent l'intitulé d'une conférence sur le froid et la climatisation.

Les filières du froid et du conditionnement de l’air ont globalement salué le succès de la COP21. Les signataires d’un communiqué de presse - AFCE ; AFF ; AFPAC ; EPEE ; Eurovent ; Uniclima -,  déplorent toutefois le sous-titre d’une conférence organisée par le ministère de l’Écologie le 4 décembre au Bourget. Sous l'intitulé « Diminuer l’impact climatique des installations de réfrigération et de climatisation », on pouvait en effet lire « 2 heures pour discuter des gaz responsables de plus de 20 % de l’effet de serre ».

« Les professionnels du froid et du conditionnement de l’air tiennent collectivement à exprimer leur vive émotion face à une telle présentation manifestement inexacte de la question des fluides frigorigènes fluorés.

En effet, les fluides frigorigènes fluorés représentent seulement 2 % du total des émissions de gaz à effet de serre de l’Union européenne, et cette information figure en libre accès sur les sites officiels de l’Union. On note de plus que les fluides utilisés pour la réfrigération et la climatisation ne représentent qu’une partie de ces 2 %. »

Concernant ces 20 %, le ministère se serait basé sur le forçage radioactif, autrement dit l’effet de serre instantané.

Florian Veyssilier, chargé de mission au Bureau des produits chimiques de préciser : « Nous avons dit que celui-ci avait fluctué entre 10 et 20 % au cours des 30 dernières années. Aujourd’hui, il est de 12 % et c’est l’effet de serre provoqué par l’ensemble des fluides fluorés. Ce qui est assez frappant lorsqu’on parle de forçage radiatif c’est que la majeure partie est due aux CFC émis il y a plusieurs années, encore présents dans l’atmosphère et qui continuent à contribuer au réchauffement climatique. Cela commence à diminuer, mais c’est très récent puisqu’en 2010 cela augmentait encore. Aujourd’hui, cela diminue pour ce qui est des CFC pendant que la part des HFC augmente progressivement. Ce chiffre nous paraissait très parlant, mais il est vrai que les chiffres peuvent choquer et qu’il ne faut pas faire d’amalgames. »

 

L’EPEE se réjouit des résultats de la COP21

À noter tout de même que cette critique n’empêche pas certains signataires comme l’EPEE, représentant de la réfrigération, de la climatisation et de l'industrie de la pompe à chaleur en Europe, de se féliciter de l’accord conclu à l’issue de la COP21 de maintenir le réchauffement climatique sous la barre des 2 ° C d'ici la fin du 21e siècle. « L’industrie de la réfrigération, du refroidissement et du chauffage fait partie de la solution, a déclaré le directeur général EPEE Andrea Voigt. Nous pouvons contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre par de nombreux biais dont l’amélioration de l'efficacité énergétique, le renforcement de la chaîne du froid, l’augmentation de la part des énergies renouvelables via les pompes à chaleur, et la réduction de l'utilisation de HFC à fort GWP. »

Les entreprises innovantes récompensées

Ségolène Royal et Florian Veyssilier
entourés des lauréats. Photo : MEDDE.

Le point focal de cette conférence a été le retour sur le premier appel à projets lancé par le ministère, pour lequel 1,8 million d’euros de subventions a été alloué. 8 lauréats, essentiellement en lien avec le secteur de la climatisation, ont été récompensés par la ministre Ségolène Royal :

-PV-Cooling : production de froid par une machine thermodynamique et une alimentation solaire photovoltaïque ;

-Boostheat : chaudière thermodynamique pour le rafraîchissement des bâtiments ;

-Solve : VMC double-flux alimentée par panneau photovoltaïque ;

-Renewclim : climatisation 100 % renouvelable ;

-TFP-Propane : conception et mise au point d’une thermofrigopompe (production simultanée de chaud et de froid) avec un fluide naturel ;

-SThG Climatisation : pompe à chaleur avec fluide naturel ;

-Optidec : solution de refroidissement à évaporation ;

-AdiaBriCS : développement d’un système de rafraîchissement par évaporateur en terre cuite.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction

Produits et Services

Sélections thématiques

  • 18 septembre 2012

    Les nominés aux Grands Prix du Froid

    Sur les 33 innovations présentées, 17 ont été retenues par le Jury d'experts des Grands Prix du Froid. C'est désormais à vous, acteur du froid, d'élire les produits et les installations les plus innovantes. La Rpf, co-organisatrice de ...