Profession

Le froid magnétique attire l'attention de l'AFF

Elise KUNTZELMANN | 12 février 2016 |

Le froid magnétique était à l’honneur d’une réunion du comité d’orientation de l’AFF le 28 janvier dernier à Paris.

Président du comité, Jacques Guilpart a entamé les discussions de cet après-midi et s’est réjoui de la forte mobilisation autour de cette thématique et de l’émergence de projets européens tels que Frisbee, Elicit ou encore Terra Therma.

Pour rappel, la réfrigération magnétique permet la récupération d’énergie issue d’un changement de température au sein d’un matériau. Le matériau s’échauffe lorsqu’il est introduit dans le champ et se refroidit du même delta à sa sortie.

L’intervention du Pr. Afef Kedous-Lebouc, directeur de recherche CNRS, INP – G2Elab à Grenoble a, entre autres, souligné l’intérêt de cette technologie en tant que solution alternative moins énergivore, non toxique et ne générant pas d’effet de serre. « Des avancées significatives ont été observées ces quinze dernières années en particulier sur les matériaux, explique-t-elle. La faisabilité a été démontrée avec plusieurs prototypes à aimants au niveau académique et industriel. »


Vers un déploiement industriel ?

« 2013 a été une année déterminante pour nous avec l’industrialisation de l’un de nos prototypes, se rappelle Mickaël Hittinger, Engineering manager chez Cooltech Application, également invité au comité d’orientation. Nous sommes entrés en phase de commercialisation en 2015 par l’intégration de nos produits dans des équipements destinés à la réfrigération commerciale. » 

Selon lui, les avantages du froid magnétique sont nombreux. Il cite notamment l’efficacité énergétique avec une consommation inférieure de 40 % à un système à compresseurs ; le fait de ne pas avoir à employer de fluides frigorigènes ; une faible maintenance ainsi qu’un faible niveau sonore ; l’absence de gaz dangereux ou à effet de serre ; une durée de vie élevée ; etc.

Vincent Delecourt, directeur commercial et marketing de Cooltech Application a enchaîné en évoquant un potentiel de plus de 400 millions d’équipements par an, avec des marchés intégrant les groupes logés ou encore les frigos domestiques, etc. « Pour nous, les prochaines étapes clés auront lieu en 2016-2017 avec le démarrage des démonstrations-tests chez des clients finaux et la signature de nouveaux partenariats dans plusieurs segments de marché », conclut-il.

 



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction

Sélections thématiques

  • 18 septembre 2012

    Les nominés aux Grands Prix du Froid

    Sur les 33 innovations présentées, 17 ont été retenues par le Jury d'experts des Grands Prix du Froid. C'est désormais à vous, acteur du froid, d'élire les produits et les installations les plus innovantes. La Rpf, co-organisatrice de ...