Formation

Actu/RS=formation

Elise KUNTZELMANN | 15 février 2017 |

L'association britannique de réfrigération met en garde : la fin R 404A ne pourra pas intervenir en 2020. 2019-2021 est pressentie comme une période contraignante.

Le rapport intitulé "Mise en service des fluides de substitution" émis par un groupe d'action composé de membres de l'association britannique de réfrigération (BRA), a pour objectif d’aider les acteurs de l'industrie à répondre à certaines exigences de la F-Gas. En particulier, à l'interdiction d'utiliser des fluides avec un GWP de plus de 2 500 à partir de 2020. Parmi eux figure le R 404A avec son GWP de 3922 dont la disponibilité est susceptible de baisser bien avant 2020.

Selon le rapport du BRA, il ne sera pas possible, en termes de ressources humaines ou de financement, de remplacer ou de recharger l’ensemble des installations (entre 12 000 et 20 000 au Royaume-Uni) fonctionnant au R 404A d’ici à 2020. Un taux de remplacement annuel de 10 % est ce qui est envisagé de plus rapide. À ce rythme, la migration complète serait atteinte en... 2025 !

 

Focus sur 2019-2021

Pour les installations restantes, il sera nécessaire d'utiliser du R 404A recyclé ou régénéré. Il est crucial, dans ce contexte, que le R 404A retiré de certaines installations soit conservé pour la maintenance. Les fluides recyclés peuvent, pour rappel, être utilisés pour des raisons d’entretien jusqu'en 2030.

Selon l'association, les propriétaires d’installations fonctionnant au R 404A devront donc veiller à ce que le fluide soit retiré et recyclé.  

2019-2021 est pressenti comme la période potentiellement la plus contraignante. Autrement dit lorsqu’il n’y aura plus beaucoup de R 404A disponible mais encore un grand nombre d’installations en usage.

Le point de vue du Snefcca

Les échéances de la F-Gas sont connues. Pour ce qui est des solutions alternatives aux HFC, elles sont connues aussi, même si l’application qui semble poser le plus de souci, est le petit froid commercial. Le problème, c’est la prolifération des nouveaux fluides plus ou moins « miracles ». Il ne sera  pas possible en maintenance de gérer l’ensemble. C’est une des raisons de notre rapprochement de l’Asercom. Les fabricants de compresseurs partagent notre vision à savoir : limiter le nombre de fluides à 2 ou  3 maximum par application pour limiter et faciliter l’offre alternative ainsi que la maintenance.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction

Sélections thématiques

  • 18 septembre 2012

    Les nominés aux Grands Prix du Froid

    Sur les 33 innovations présentées, 17 ont été retenues par le Jury d'experts des Grands Prix du Froid. C'est désormais à vous, acteur du froid, d'élire les produits et les installations les plus innovantes. La Rpf, co-organisatrice de ...