Réglementation

F-Gas : le Gapometer de l'EPEE sonne l'alarme

Elise KUNTZELMANN | 30 avril 2016 |

L’European Partnership for Energy and Environment (EPEE) met en garde : l’atteinte des objectifs fixés par la F-Gas pour 2018 est loin d’être certaine. Le Gapometer, un outil de modélisation fait ressortir un certain nombre d’actions clés pour tenir le cap.

« Le Gapometer doit nous aider à identifier et à prendre les mesures nécessaires pour parvenir au phase down prévu par la F-Gas », a prévenu Ray Gluckman de Gluckman Consulting lors de la conférence de presse organisée par l’EPEE dirigé par Andrea Voigt, le 28 avril à Bruxelles. Le Gapometer - outil de modélisation reposant sur des données issues d’entretiens avec des industriels et des distributeurs mais aussi sur des statistiques fournies par l’Union européenne -, souligne l’écart plus que probable entre le phase down et la réalité dans les cinq prochaines années. Le modèle prend en compte différents segments de marché dont la réfrigération commerciale et industrielle, les chillers, la climatisation mobile et le transport.

Parmi ces secteurs, la réfrigération commerciale et la climatisation mobile sont amenés à jouer un rôle majeur dans le phase down d’ici 2018. Pour tenir les objectifs, le premier devrait, en effet, diminuer ses émissions de 47 millions de tonnes equivalent CO2. Le second de 20. Et la moitié des supermarchés devraient être retrofités d’ici fin 2017…

En ce qui concerne les nouveaux équipements, le fait de continuer à utiliser du R 404A, de ne pas suffisamment avertir les clients de l’existence de fluides alternatifs à faible GWP ou encore de négliger les fluides légèrement inflammables, ont fait partie des aspects négatifs mis en avant. Le déficit de produits et de composants pour certains secteurs clés ou encore la lente diminution des HFC dans les agents d’expansion des mousses et isolants, sont des facteurs qui y contribuent également. Pour les équipements existants, des progrès peu significatifs en matière de retrofit du R 404A en réfrigération commerciale et industrielle, une amélioration insuffisante au niveau des taux de fuites et un manque d’installateurs disponibles ont été relevés. Dans le cas de la récupération de fluides, le déficit de structures de collectes ou encore un mauvais recyclage des HFC récupérés ont été cités.

 

Les priorités à court terme

Globalement pour conclure, l’EPEE incite fortement à utiliser des fluides alternatifs à bas GWP, à concevoir des nouveaux équipements nécessitant moins de charge en fluide et limitant le taux de fuite. Pour les équipements existants, elle suggère de s’atteler à la prévention des fuites, et à des retrofits avec des fluides à bas GWP.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction

Produits et Services

Sélections thématiques

  • 18 septembre 2012

    Les nominés aux Grands Prix du Froid

    Sur les 33 innovations présentées, 17 ont été retenues par le Jury d'experts des Grands Prix du Froid. C'est désormais à vous, acteur du froid, d'élire les produits et les installations les plus innovantes. La Rpf, co-organisatrice de ...